Lorsque les lois reculent…-Marie-

logement handicap

Bonjour à tout.e.s !

Cette semaine, j’aimerai attirer l’attention sur le fait que les lois concernant les personnes en situation de handicap peuvent être fragiles ; pour preuve l’article de Marianne (*). Dans celui-ci, on annonce que le président Macron et Henry Buzy-Cazaux, président du management des services immobiliers souhaitaient « assouplir » les normes concernant les personnes en situation de handicap afin de réduire les couts et donc d’amoindrir la crise de l’immobilier. Pour ce cher Mr Buzy-Cazaux, la loi de 2005 obligeant les promoteurs immobiliers à construire du neuf revient plus cher, car c’est un logement couteux dû à la superficie supplémentaire que nécessite de tels aménagements. Et selon cette même personne il y aurait trop de logements pour les personnes en situation de handicap.

Ce genre d’argument à de quoi nous faire rire jaune, surtout lorsqu’on sait qu’en Ile de France ces dernières années, les logement accessibles ont été démolis au profit d’immeubles à trois étages non tenus par la réglementation d’ascenseurs ; ou encore à titre d’exemple, en Martinique pas moins de 14% des personnes en situation de handicap ont du mal à pénétrer dans leur logement et seulement 22% de ces personnes ont accès à des garages.**

Alors voilà déjà en France, comme seulement les logement neufs sont accessibles, des quartiers entiers nous sont déjà interdits. On peut attendre des mois entiers avant d’accéder à un appartement. Evidemment, cela se répercute sur notre vie sociale et professionnelle à cause des espaces excentrés dans lesquels parfois sont situés ces logements, et nous donc oblige à une certaine forme de ghettoïsation.

Mais si la loi est « assouplie » qu’espérons nous ? Dans le pire des cas cela signifie tout simplement ne plus avoir le droit à un domicile, de renoncer à une vie autonome, pour retrouver certain.e.s dans des institutions comme c’était le cas jusqu’à la moitié du XXe siècle. Ainsi l’espace privé sera rendu lui aussi extrêmement difficile d’accès pour les personnes en situation de handicap…

Alors une question s’imposent à nos chèr.e.s dirigeant.e.s est-ce vraiment faire preuve « de bons sentiments » comme ils/elles clament de construire des logement accessibles pour tout.e.s ? Ou faire preuve simplement d’égalité entre les individus ?

Une seule chose est certaine : restons vigilitant.e.s sur nos droits afin que la moindre miette chèrement acquise ne nous soit pas retirée en ces temps difficiles.

*https://www.marianne.net/societe/emmanuel-macron-osera-t-il-sacrifier-les-handicapes-pour-relancer-le-logement

**https://www.insee.fr/fr/statistiques/1285785

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s