Quand les cuillères manquent…-David

Je t’avais déjà expliqué la théorie des cuillères mais je te remets le lien ici:

https://wp.me/p8iFi7-4l

Je vais aborder à nouveau ce sujet car en ce moment, les cuillères partent vite…
Le rythme intense de la semaine, les transports, le quotidien à gérer et le froid, tous ces éléments font que les deux jours de week-end ne suffisent plus à récupérer un minimum de cuillères pour fonctionner la semaine. Et oui, le week-end a son lot de cuillères qui s’envolent en faisant ce que je n’ai pas l’énergie de faire la semaine comme le ménage ou maintenir un lien social.

Je suis donc en train de fonctionner sur la réserve, j’utilise des cuillères que je n’ai pas. J’ai beau me coucher à 20h, travailler de chez moi, rien n’y fait, je suis allé trop loin… Mon évier est rempli de cuillères sales et quand j’en lave une, deux viennent la remplacer et ainsi de suite.

Maintenant que la situation est posée, j’ai deux choses à dire :

Si tu es valides et que tu lis cet article, le paragraphe suivant est pour toi.
Si tu as dans ton entourage une personne qui utilise les cuillères et que tu sais qu’elle traverse un moment un peu compliqué, tu peux lui demander si tu peux l’aider à faire certaines choses de façon à lui permettre de s’économiser.
Si cette personne annule une sortie ou ne vient pas à une soirée, même au dernier moment, ne lui en tient pas rigueur et continues de l’inviter parce que se sentir exclu.e pour une chose que l’on contrôle pas, c’est pas cool et en plus, on culpabise de ne pas pouvoir être là.
Puis les cuillères, c’est à nous. Tu n’as pas d’évier plein de cuillères, tu as un lave-vaisselle qui tourne en permanence donc, il n’y a pas de comparaison à faire.
Je sais que ça part d’une bonne intention de demander à une personne handi si il/elle a pu se reposer ce week-end ou si maintenant qu’il/elle a pris une journée de repos, ça va mieux mais ne compars pas ça à ta grippe de l’hiver dernier.
Malheureusement, la langue française ne possède que le mot « fatigue » quelque soit la situation mais quand une personne handi te dit qu’il/elle fatigué.e, ne lui réponds pas que tu comprends parce que, toi aussi…

Et toi qui lis cet article et qui manques de cuillères… N’hésites pas à demander de l’aide, choisis tes batailles.

3 réflexions sur “Quand les cuillères manquent…-David

  1. J’aime bien le mot « épuisé » parce que j’ai l’image de mon réservoir d’énergie vide, qu’il faut re-remplir comme on ferait le plein d’essence pour la voiture… mais avec un plein qui dure plusieurs heures voire plusieurs jours, que l’on n’a pas le droit de faire plusieurs fois par jour, qui n’est pas accessible partout, etc.
    Mon entourage trouve que le mot « épuisé.e » est trop fort pour que je l’utilise si souvent, c’est pourtant bien le ressenti. Stock de cuillères épuisées, il faut repasser commande et attendre la livraison.

    Repose-toi bien, et bravo pour le courage de… savoir choisir les priorités. Pas facile.

    Aimé par 2 personnes

    • Épuisé, j’arrive à l’utiliser de temps en temps avec mes proches parce que je sais qu’ils/elles comprennent ce que je mets dedans. Sinon, étrangement, je ne me sens pas légitime, une fois que ça va mieux, j’ai la sensation d’avoir exagéré.

      J'aime

      • je connais ce sentiment d’illégitimité ! C’est plutôt bon signe, ça veut dire qu’on réussit à se recharger vite et à retrouver l’envie de faire les choses 🙂 si on continue à se sentir épuisé.e sans amélioration, c’est que la dépression ou la maladie nous sont tombées dessus…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s