Ni des cadeaux, ni des privilèges, juste des droits!- Marie-

validisme

Bonjour à tout.e.s !

J’aimerais poursuivre ma réflexion sur le validisme dans cet article en me consacrant aux réactions lorsqu’on émet des critiques sur la prise en charge du handicap. En effet j’ai pu constater nombre de personnes (attention je ne fais pas une généralité !) ne sont pas toujours compréhensives ou attentives lorsqu’on dispense des revendications concernant la situation des gens en situation de handicap.

Pour illustrer mes propos il y a quelques mois, j’ai discuté avec un étudiant sur l’accessibilité dans les transports en commun parisiens. Celui-ci m’a exposé que pour lui l’accessibilité de ces transports avait été atteinte en prenant l’exemple du métro 14.  Quand je lui ai fait remarquer que les autres lignes n’étaient pas accessibles, il a expliqué qu’« une ligne c’était déjà bien. » Ah d’accord…. Ce genre de comportement pourrait être exceptionnel mais j’ai été confrontée à ces remarque plus d’une fois. Comme la présidente du tribunal quand j’étais jurée qui se targuait que l’établissement public devenait de plus en plus accessible (alors que je venais de lui faire remarquer que la salle du jury n’y était justement pas !). Un beau dialogue de sourds- sans mauvais jeu de mots.-

Il est vrai que les personnes valides peuvent avoir du mal à se rendre compte, puisqu’ils ne vivent pas ce genre de situation. Mais ce n’est pas seulement le fait de ne pas réaliser qu’il y a des problèmes, c’est aussi le fait de nier ceux-ci :

L’accessibilité ? Mais voyons c’est en train de se régler, prends ton mal en patience !

L’éducation ? Attends depuis la loi de 2005 les enfants en situation de handicap sont intégrés dans les écoles…. Etc.. Alors oui, je réponds qu’effectivement il y a des avancées mais que tout n’est pas terminer, j’ai dû faire face à pas mal d’incompréhension :

Pourquoi ? Car contrairement à certaines discriminations telles que l’homophobie, le racisme qui sont des discriminations dénoncées et combattues par la société (même si ce combat a toujours ces énormes failles…) le validisme, lui, reste toujours très peu abordé et tout simplement pas connu d’un grand nombre de la population. Ce qui pourrait nous mettre en difficulté pour revendiquer des droits.

En effet des personnes ont tellement intériorisées le validisme que pour elles, ce n’est pas celui-ci qui est le problème mais les personnes en situation de handicap. Et donc le moindre ascenseur, AVS (assistante de vie scolaire) ou aménagement est perçu par certain.e.s comme un énorme progrès, une faveur que les handicapé.e.s doivent accepter avec gratitude et surtout  ne pas se plaindre de « ce cadeau ».

Sauf que ce n’est pas une faveur, ou un privilège que la société nous offre mais nos droits humains qu’on restitue à une partie de la population : la liberté de circuler, le droit de se loger, de travailler et de s’instruire….  Bref L’égalité. Et je pense qu’on peut être vigilant.e.s et lorsque cette égalité n’est pas respectée la dénoncer et ce malgré la législation : ainsi dans les écoles, malgré la loi, bons nombres d’élèves en situation de handicap ne sont pris en charge correctement, les empêchant d’apprendre et de s’intégrer.

Alors n’est-ce pas en écoutant les faiblesses de certaines lois ou comportements qu’on peut s’améliorer petit à petit et avancer vers le chemin de l’égalité ?

 

7 réflexions sur “Ni des cadeaux, ni des privilèges, juste des droits!- Marie-

  1. « Une ligne c’est déjà bien » ?! Du coup t’as le droit d’aller que dans une direction c’est ça? J’ai rit en lisant ça, je ne sais pas d’où sortent ces bêtises! On dirai une mauvaise blague d’humour noir dans Charlie Hebdo… Les AVS et autres aides ce n’est largement pas suffisant, ce sont juste des solutions en attendant que quelque chose progresse. En tout cas c’est comme ça que je perçois certains aménagements. On parle de propret mais un ami de la famille économise depuis 4 ans pour se payer un fauteuil, ce n’est pas normal. Je ne sais pas d’où sortent ces gens , mais nous n’avons pas été élevés dans le même monde pour sortir de telles âneries.

    Aimé par 1 personne

    • En fait beaucoup considèrent de façon -inconsciente- que comme tu as un handicap le mieux pour toi c’est de vivre dans un monde à part. D’ailleurs les aménagements qu’on a déjà ne sont pas toujours appliqués ou respectés: la preuve dans l’Éducation Nationale qui ne fournit pas des moyens adéquats pour que les enfants en situation de handicap puissent accéder à une éducation.
      Ce comportement assez condescendant est souvent réservé aux minorités lorsqu’on leur assure que celles-ci ont déjà quelques droits donc ne nous embêtez pas.
      Seulement j’ai l’impression que c’est exacerbé vis à vis du handicap.

      J'aime

      • J’ai l’impression d’avoir été élevée totalement différemment de ces gens… Les aménagements déjà en place sont effectivement très minimes. Rien que pour parler des AVS à l’école / collège, parfois les AVS partent au milieu de l’année et l’élève se retrouve seul avec ses difficultés. C’est n’importe quoi. Ca me révolte. Le handicap est largement plus exclu de la société que les autres minorité, c’est un fait. Et j’ai bien peur que ça va prendre encore beaucoup de temps pour y remédier…

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s