Et si on disait JUSTE bonjour- David

Ce matin, il m’est arrivé quelque chose que je n’avais pas vécu depuis plusieurs années : j’ai été mégenré dans la rue.

La première fois, au moment de monter dans l’ascenseur, j’entends : « Allez-y Madame » sans comprendre que l’on s’adresse à moi.

Je monte donc dans la cabine, seul avec cette personne et je réalise donc que « Madame » c’était pour moi. Suite à quoi, mon cerveau se bombarde lui-même de questions : « C’est parce que je ne me suis pas coupé les cheveux depuis un moment ?Ma barbe n’est donc pas assez visible ?  Peut-être que si j’avais parlé, elle aurait réalisé son erreur ? »

Je suis conscient qu’après presque cinq années d’hormones et avec mon style vestimentaire, mon passing, la façon dont les autres me perçoivent ne sont plus un soucis mais ces questions durent toute la descente.

Au moment de descendre, cette personne me gratifie d’un « Vous pouvez y aller, Madame ».
Ce deuxième mot en aussi peu de temps termine de m’assomer. La colère se mêle au doute.

Je suis en colère qu’une inconnue puisse me faire douter de moi-même à ce point en quelques secondes seulement.

Je suis surtout en colère de vivre dans une société où l’on nous apprend à mettre des étiquettes sur les gens en un regard sans les connaître.

Un simple, « Bonjour Madame » ou « Bonjour Monsieur » peut être d’une violence inouï. Alors que « Bonjour » est tout aussi poli et ne blesse personne.

Tout comme lors d’un échange de banalités demander à une personne si elle/il a un copain/une copine revient à présumer de son orientation sexuelle alors qu’il suffirai de reformuler : « Sinon, tu as quelqu’un? ».

Si tout le monde à son échelle pouvait pratiquer cette gymnastique lexicale cela éviterai à beaucoup de personnes de se sentir invalidées dans leur genre ou orientation sexuelle et/ou romantique et de diminuer un possible mal-être.

Voici quelques conseils si tu rencontres une personne et que tu ne connais pas ses pronoms :

– Attends de voir comment la personne se genre au fil de la discussion.

– Si tu rencontres cette personne avec des connaissances en commun, tu peux attendre de voir comment ces connaissances le/la genre ou leur demander.

– Sinon, conseil le plus évident, demande directement à cette personne.

Une réflexion sur “Et si on disait JUSTE bonjour- David

  1. Je ne comprends toujours pas pourquoi certaines personnes sont à ce point attaché-e-s à bien appuyer sur le genre présupposé des autres…. surtout les « monsieur » et « madame » qui nous sont inculqués comme des signes de politesse. Comment expliquer aux employé-e-s de magasin, aux guichetier-ère-s administratifs-ves et au personnel administratif qu’il est inutile de nous asséner d’un « madame » ou d’un « monsieur » toutes les 10 secondes pour faire preuve de respect à notre égard ? (pire qu’inutile c’est pour le coup contre-productif vu le mal que ça fait au quotidien……)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s