Et le temps, passe, passe…- David

Aujourd’hui (enfin, la semaine dernière) je vais à la gare pour me rendre à un rendez vous professionnel sur Paris. Tout fonctionne, les agents sont prévenus, j’ai le feu vert pour descendre sur le quai.
Et là, un train passe, puis un autre… Les minutes vont croissantes au fur et à me mesure des trains qui me passent sous le nez.
Au bout d’une vingtaine de minutes, je demande à un chauffeur de rer d’appeler la gare pour leur rappeler ma présence.

Et là, telle une apparition, l’agent arrive sur le quai avec comme seule explication le fait de m’avoir oublié…
Parce oui, même pour les trajets importants, je depends d’une personne qui fera de moi une personne ponctuelle ou non en fonction d’une nombre de tasses de café qu’elle aura pu boire le matin pour lui permettre de se réveiller et de se souvenir qu’une personne et non un colis, est sur le quai. Et que cette personne, aussi handicapée soit elle, ne prend pas les rer matinaux par plaisir mais bien pour honorer des impératifs.

3 réflexions sur “Et le temps, passe, passe…- David

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s