Et après la transition… La dysphorie (2)- David

TW: dysphorie, mal-être 

La semaine dernière j’ai explicité les crises de dysphorie durant la transition.

Aujourd’hui, je vais aborder le sujet de la dysphorie qui continue une fois les changements physiques, sociaux ou juridiques aboutis.

J’ai longtemps pensé qu’une fois sous hormones et avec un torse plat, tout irait bien dans le meilleur des mondes entre mon reflet et moi.
Rassures toi si tu as peur de ne pas te sentir mieux, le bien-être induit par les changements attendus est extraordinaire!

Cependant, j’ai expérimenté des rechutes assez étranges. Il m’arrive de temps en temps de cauchemarder que ma poitrine repousse. Je me réveille, tremblant et en sueur avec pour premier réflexe de vérifier que mon torse est toujours plat. Quand la crise est plus violente, je me précipite devant le miroir de ma salle de bain pour avoir la preuve que rien n’est revenu dans la nuit.

J’explique ces crises par l’image de mon corps que mon cerveau avait enregistré avant la transition et le fait que par moment, mon cerveau « oublie » la nouvelle image de mon corps. Mais il s’agit de mon interprétation personnelle, je ne suis pas médecin spécialiste.

J’ai écrit cette article car je ne savais pas que cela pouvait arriver et les premières fois étaient traumatisantes. Peut-être qu’en parler ici permettra à certaines personnes d’avoir l’information et d’avoir moins peur si cela leur arrive.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s