Eté et magazines féminins: ras-le-bol !-Marie-

Enfin l’été est arrivé, avec lui arrivent le soleil, la chaleur, les fleurs…. Et les sacro-saints régimes estivaux.

On nous les vend, les impose à longueur de journée dans les médias et surtout dans les magazines féminins : ici on nous propose le régime où on nous explique d’avaler soupes sur soupes, un autre conseille de manger moins de 1000 calories par jour en sachant qu’un individu doit absorber 2000 calories pour vivre etc…. Avec ces cures draconiennes on promet aux femmes de perdre 5kg en moins d’un mois et ainsi elles seront prêtes pour « L’épreuve du maillot de bain » – c’est sûr qu’une pièce de tissu et des bouts de ficelle collent des sueurs froides à tout-e-s. pour illustrer leurs propos on nous offre des images de femmes « planche à pain » qui sourient à s’en décrocher la mâchoire.

En quoi cela m’ennuie me demanderez-vous ? Tout me dérange vous répondrais-je ; la pression sur les personnes- et principalement les femmes afin de mincir, pardon -maigrir- à tout prix avec des régimes idéaux pour multiplier les carences. Ce n’est pas nouveau me diriez-vous ; c’est vrai malheureusement, que les magazines féminins ne sont pas connus pour refléter la diversité des corps des femmes : à celles cisgenres, de préférence blanches et maigres retouchées au Photoshop. Mais cette course à la maigreur me dérange non seulement par l’image qu’elle reflète mais le message qu’elle véhicule :

Mesdames, dans cette période estivale ou vous devrez montrez votre corps il faut le contrôler ; le façonner pour la société mais vous n’en profiterez pas pleinement, car un corps voluptueux pourrait être vu comme une perte de contrôle de votre part, et de laisser aller.

Alors soyez dans le contrôle quitte à vous affaiblir aussi bien physiquement que mentalement : car une personne suivant ces régimes suivra difficilement le rythme de sa vie quotidienne :

Effectivement, elle ne pourra pas danser jusqu’au bout de la nuit, ni faire des activités sportives.

Elle se concentrera moins dans son travail,

Elle sera déstabilisée par la faim ; plus restreinte dans ses choix et décisions :

Bref, elle deviendra carencée pour correspondre à ce modèle de maigreur (et de faiblesse).

Alors chers médias au lieu de nous proposer potions et chimères pour nous faire rentrer dans nos vêtements ; merci bien mais on y rentre déjà, le mieux que vous puissiez faire c’est qu’on se sente à l’aise dedans, ça nous fera des vacances.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s