Critique de film : Des Cerveaux Mouillés d’Orage – David et Marie

Une soirée, un film, une claque – David

Il faut tout d’abord signaler la motivation mise en œuvre pour parvenir à cette projection, de la marche et des marches pour venir voir un documentaire qui me tenait particulièrement à cœur.

Une caméra, un quotidien, un couple de femmes, une artiste et en toile de fond, des histoires de handicap, un fauteuil, la lenteur… Ce documentaire est avant toute chose une histoire d’amour, deux femmes touchées par des atteintes neurologiques à deux degrés différents et comment elles vivent ensemble et organisent le vernissage de Laurence alias CocoPirate.

Quand Marie m’a parlé du documentaire, au départ, j’ai eu peur de voir encore une fois une soupe de stéréotypes, pathos et voyeurisme. Au lieu de cela, Karine Lhémon porte à l’écran simplement le quotidien de ce couple pour justement, en montrer la criante « normalité » malgré le handicap. Laurence, peint, fait la vaisselle, met ses chaussures. Hélène jardine, fume une cigarette, donne son avis sur les œuvres de sa femme. Elles vont faire leurs courses, partent en balade… Comme tout le monde en somme, mise à part que leur quotidien est, comme le mien et celui de tant d’autres, assaisonné à la vinaigrette : soins, inaccessibilité et plus de temps pour faire les choses.

La morale de ce documentaire est pour moi que l’ important est de faire les choses, peu importe le temps ou le chemin. De plus, j’aborde plus haut la « normalité » de leur quotidien mais c’est faux, peu de personnes peuvent prétendre avoir le talent de CocoPirate ou encore d’être une femme d’artiste !

Ca fait du bien !!  – Marie

Ce film est beau. Beau à la fois dans sa conception et sa réalisation : Karine Lhémon filme la relation de couple entre Hélène et Laurence – la peintre Cocopirate- avec intelligence et pudeur. Loin de certains documentaires qui nous montrent  le couple en situation de handicap comme une espèce étrange et exotique. Ici  les spectateurs ne se content pas de regarder ce couple, mais partagent et s’immergent dans la vie de Cocopirate et d’Hélène-sans pour autant tomber dans le voyeurisme, grâce à la relation de confiance et de respect entre la réalisatrice et les deux femmes.

En effet, la réalisatrice a décidé de prendre le temps de filmer ce couple aussi bien dans le quotidien comme les tâches ménagères, les balades, les hobbits, le travail…que dans des situations exceptionnelles comme un mariage ou une hospitalisation.

Ces scènes de vie sont parfois drôles, émouvantes dévoilant un couple qui est certes parfois confronter à certaines difficultés, mais montrant surtout deux personnes qui s’aiment, s’aident et se soutiennent quelle que soit la situation.

Bref un couple comme n’importe quel autre couple, si tous  étaient aussi unis que celui-là.

Vous l’aurez donc compris ce film documentaire sera sans doute l’un de mes plus gros coup de cœur de cette année, car il brise le tabou des relations amoureuses et du handicap et prouve avec justesse que ces deux sujets sont parfaitement conciliables.

Je remercie donc Karine Lhémon pour ce film magnifique, perspicace, et surtout Hélène et Laurence qui ont bien voulu participer à ce projet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s